Gender reveal
Mum to be

Mon deuxième trimestre

Le deuxième trimestre c’est la lune de miel de la grossesse comme dirait ma sage-femme. Que des bons moments à passer avant la dernière ligne droite avant l’accouchement. Really ? En vérité, c’était un mélange de joie, d’espoir et d’angoisse.

Je te raconte ?

 

Des examens angoissants

Les prises de sang

Même après avoir été rassurée lors du premier trimestre et les examens de la trisomie s’étant révélés négatifs,  je suis toujours aussi stressée à l’arrivée de mes examens.

Chaque mois et ce, jusqu’au mois suivant l’accouchement, je dois faire des examens :

  • prises de sang pour vérifier que je suis toujours négative à la toxoplasmose
  • analyses d’urine pour détecter toute trace excessive de protéines et de glucose

Ça, pour moi, ce sont des examens de routine. Depuis le début de la grossesse, j’ai appris à ne tripote plus les chats du quartier – et ça c’est difficile pour mon côté Brigitte Bardot – je nettoie et cuis bien mes aliments pour éviter toute contamination (toxo et listériose), je ne nettoie plus les litières de nos chats et laisse cette tâche à mon cher mari.

Ce qui est le plus angoissant comme examen pour moi, ce sont les échographies. J’ai toujours le fantôme de ma première expérience dans la tête … donc je stresse un maximum à chaque fois.

 

La fameuse échographie du deuxième trimestre

Vendredi 6 mars 2020 13h.

Ca y est, on y est. C’est l’heure de l’échographie qu’on attendait le plus avec mon mari. Lors de la T2, généralement entre la 18e et la 22e semaine d’aménorrhée, la sage-femme vérifie s’il n’y a pas d’anomalie, si le placenta est bien en place, si le cordon ombilical est bien irrigué … Mais surtout (et si les parents le souhaitent) c’est l’échographie qui révèle le sexe du bébé.

Certaines futures mamans connaissent le sexe vers la 14e semaine : les organes génitaux du foetus sont suffisamment développés pour être vus à l’écho. Elles font le choix de faire des échographies mensuels qui ne sont pas obligatoires. J’ai personnellement décidé de ne faire que les examens du 3e, 5e et 7e mois. C’est bien assez pour ma nature de fille stressée.

Elle était complètement dingue cette échographie. Ce petit être qui faisait lors de la première échographie seulement 7 centimètres en faisait plus de 27 ! On n’y croyait pas ! L’évolution était si incroyable que j’ai eu du mal à croire que c’était bien en moi que cet enfant grandissait.

Nous avions fait le choix avec Pierre de faire une Gender Reveal donc après s’être extasiés une bonne heure devant les images de notre bébé, la sage-femme a mis dans une enveloppe une carte avec marqué dessus le sexe de ce petit être.

Cette précieuse enveloppe a été confiée à la marraine et au parrain que nous avions choisi pour le bébé afin de préparer la fameuse révélation.

 

La gender reveal 

 

Qu’est-ce que c’est ? 

La gender reveal nous vient tout droit des States et c’est LA nouvelle tendance en France. Il s’agit d’une animation ou d’une fête durant laquelle les parents révèlent le sexe du ou des bébés attendus.

 

Pourquoi avoir décidé d’en faire une ?

C’était une évidence pour nous, dès le départ. Nous voulions marquer le coup pour notre premier enfant. Nous ne voulions pas « balancer » le sexe de notre bébé par texto à nos familles. C’est ainsi que nous ait venu cette idée. Nous avions envie de partager ce moment si unique avec les personnes les plus importantes pour nous.

Gender reveal

 

La révélation

Nous avions loué une salle pour y accueillir tout le monde lors d’un repas dominical. La bonne ambiance était de mise évidemment.

En tant que fille impatiente, le repas m’a semblé tellement long car je n’attendais qu’une chose : la révélation ! Arrive le moment des animations et nos amis nous ont régalé :

  • une piñata lama que nous avons littéralement explosée pour y découvrir des bons du genre « bon pour une soirée entre filles et papa qui garde le bébé », « bon pour une soirée en amoureux et bébé gardé par le parrain ou la marraine ». Il y avait aussi un masque pour changer les couches sans odeur, les gants qui allaient avec … Bref la panoplie complète pour les parents débutants (selon eux) !
  • un quiz spécial bébé sur son alimentation, la durée du congé maternité … Et à chaque bonne réponse, nous avions le droit d’éclater un ballon noir. Je pensais naïvement que le dernier ballon serait celui avec la couleur rose ou bleue … ET BIEN NON ! Après huit ballons, c’est toujours la couleur blanche qui en sortait. Tout pour faire monter la pression au maximum (et ça a bien marché).

Enfin arrive LE grand moment …

Et devine quoi ?

GIF

C’est une fille ! 

– Oui c’est moi le kangourou sur le GIF –

C’est une totale surprise pour moi, moins pour mon mari qui était persuadé d’avoir une petite princesse … En tout cas c’était génial de l’apprendre en même temps que tout le monde et je n’ai aucune regret !

 

Une prise de conscience vitesse grand V

Après cette gender reveal, Baby Girl s’est mise à se manifester grandement pour mon plus grand bonheur !

 

Le choix du prénom

J’étais tellement persuadée d’attendre un garçon et de ma bonne intuition que nous nous étions penchés uniquement sur des prénoms masculins. MAUVAISE PIOCHE. Tout était à refaire ! On a dû repasser pas mal de temps dans les livres des prénoms donnés par nos familles pour trouver LE prénom de notre petite fille.

Evidemment celui-ci ne sera révélé à tout le monde, même nos familles, qu’à sa naissance. Patience !

 

Les premiers coups

Je savais que pour un premier enfant la détection de ses premiers mouvements pouvait être compliqué à percevoir. Alors je prenais mon mal en patience. Mais depuis que nous savons que c’est une petite fille, ça a été comme un déclic. C’est incroyable de sentir qu’elle bouge dans mon ventre mais surtout que Pierre puisse la sentir ! C’était frustrant pour moi qu’il ne puisse pas ressentir cette joie qui pouvait m’envahir à chaque coup. On apprend à communiquer avec elle en tapotant et appuyant sur mon ventre et en attendant « sa réponse » par un coup de pied ou de poing.

 

Ces changements physiques

Et quels changements !

Le plus flagrant est évidemment la taille de mon ventre. Je te laisse juger par toi-même l’évolution.

Niveau prise de poids, je suis plutôt stable puisqu’à l’aube du 7e mois je n’ai pris que 5 kilos depuis le début de ma grossesse. Je suis ravie car n’étant pas un exemple à suivre concernant l’alimentation, j’ai limité la casse pour le moment.

Je passe encore plus mon temps aux toilettes car mademoiselle a la tête en bas et donc prend ma vessie pour une coussin chauffant. Ce n’est pas très agréable certes, mais j’ai pris l’habitude de ne plus boire deux heures avant d’aller me coucher par exemple.

Le plus désagréable actuellement ce sont les acouphènes pulsatiles qui sont apparus au cours du deuxième trimestre. Pour faire simple, surtout le soir quand je vais me coucher et parfois la journée, j’entends mon rythme cardiaque dans mon oreille gauche. C’est super gênant pour trouver le sommeil et il paraît que ça disparaîtra après l’accouchement … Allez encore trois mois à supporter ça !

 

La préparation de son arrivée

On peut enfin se projeter, penser à son petit coin, lui acheter des vêtements… Il faut tellement de choses !

Alors j’ai cherché des listes de toutes les éléments dont on aura besoin quand elle sera là. Et il y en a aussi des listes sur internet. Si jamais tu es intéressé.e, j’ai conservé celle de Mamababy Paris qui me semble parfaitement détaillée pour accueillir notre fille dans les meilleures conditions.

vetement enfant

Lors de la gender reveal, nous avons eu plein de vêtements mixtes pour Baby Girl. Et le deuxième trimestre nous a permis d’acheter les toutes premières robes et shorts de fille. C’est le meilleur moyen de concrétiser et « d’enfin » réaliser que dans quelques mois, je mettrai au monde une petite fille.

Nous avons commencé à lui créer son petit univers dans notre ancien bureau. Ce petit lit, cette table à langer, sa petite armoire … Ça devient de plus en plus réel au fil des jours !

 

 

 

 

Je file doucement vers la dernière ligne droite de ma grossesse avec un esprit plus embrouillé. Mais ça j’en parlerai dans un autre article très prochainement.

Prends soin de toi et de tes proches surtout ! 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *