République Tchèque

Josefov : le quartier juif de Prague

Josefov c’est l’ancien ghetto juif de Prague. Situé au nord de Staré Město, ce lieu a été durant 800 ans le centre de la vie de la population juive. Aujourd’hui le quartier est animé grâce aux musées et synagogues y restant.

 

Une chose à savoir : tout Josefov est fermé pour Shabbat (7e jour de la semaine juive). Donc à partir du vendredi au coucher du soleil jusqu’au samedi à la même heure, il sera impossible de faire des visites dans ce quartier. De même que pendant les fêtes juives. Renseigne-toi avant pour éviter les portes closes 🙂

 

Pour visiter entièrement le quartier, il te faudra une demie journée et le mieux est d’y aller dès l’ouverture à 9h car les visiteurs affluent très vite. Toutes les visites sont incluses dans la Prague Card hormis celle de la Vieille nouvelle synagogue (200 KČ par personne soit 7.70€). Un tarif tout à fait raisonnable.

En plus de tous ces monuments liés à la communauté juive, le quartier possède de magnifiques façades à contempler.

 

Maiselova synagoga – Musée juif

La synagogue n’est plus aujourd’hui. Elle a laissé place à un musée où une exposition retrace l’histoire des Juifs de Bohème du Xe au XVIIIe siècle. La Bohême correspond à une région historique de l’Europe centrale, faisant aujourd’hui partie de la République Tchèque. Il s’agit d’ailleurs de la région d’où proviennent les fameuses décorations en verre de Bohême que tu trouveras dans tout Prague.

Maiselova synagoga

 

Pinkasova synagoga – Synagogue Pinkas

De l’émotion, en veux-tu ?

Dans cette synagogue, les murs sont remplis des noms des 77 297 tchèques victimes de la Shoah. Je me souviens encore des frissons m’ayant parcouru à ce moment. La bande sonore passant dans le musée énumérant leurs noms de façon grave accentuait cette gravité. A l’étage supérieur se trouvent des dessins d’enfants détenus dans les camps. C’est le musée qui m’a le plus bouleversée personnellement.

Messieurs vous serez gré de porter une kippa dans cet endroit, elle vous sera fournie à l’entrée.

 

Starý židovský hřbitov – Vieux cimétière juif

C’est un peu étrange de trouver ce cimetière là, au milieu des habitations modernes. Mais c’est là qu’était sa place jusqu’au XVIIIe siècle. 12 000 tombes sont quasi empilées les unes sur les autres. Evidemment, il s’agit d’un vrai cimetière donc attention à ne pas marcher sur les tombes et à respecter les personnes venues se recueillir.

Certaines sont des tombes de personnes célèbres comme le Rabbin Loew dont l’histoire est directement liée au Golem dont je te parle un peu plus bas. Le seul problème c’est qu’il n’y a aucune indication pour les repérer.

Staronová synagoga – Synagogue vieille nouvelle

Cette synagogue est plutôt surprenante. On y accède en descendant des escaliers. Cette dernière n’est pas un musée donc authentique. D’ailleurs, nous y avons croisés deux jeunes pratiquants venant se renseigner sur le mariage prochain. Le mieux est d’y venir tôt le matin car elle est très petite et cela devient étouffant avec les nombreux touristes.

La particularité de cette synagogue ? C’est qu’il semblerait qu’elle cache un secret. Selon les croyances, le grenier de la synagogue Vieille-Nouvelle abriterait le Golem.Ce dernier est un personnage fait d’argile et issu de la mythologie juive qui, créé par le Rabbin Loew, était destiné à protéger la population de Prague.

 

Obřadní síň / Klausová synagoga – Synagogue Klausen & Ancienne salle de cérémonie

Comme son nom l’indique, cette synagogue abrite une exposition permanente ayant pour thème les coutumes juives. On y apprend à quoi correspondent les différentes étapes de la vie des jeunes garçons par exemple ou comment est célébré Shabbat. C’était vraiment intéressant même si toute l’exposition est exclusivement en tchèque et en anglais.

 

Španělská synagoga – Synagogue espagnole

Sans doute la plus impressionnante de toutes les synagogues visitées ce jour-là de par son intérieur. J’avoue ne pas avoir prêté attention à l’exposition dans la synagogue tellement j’ai été absorbée par le côté grandiose du bâtiment.

C’est vraiment un circuit à faire pour mieux comprendre l’importance de la culture juive dans la ville.

Si tu as des questions sur le quartier, n’hésite pas à les poser en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *