Suomenlinna
Finlande

Escapade à Suomenlinna

Prenons un bol d’air direction la forteresse maritime de Suomenlinna.

A l’origine, son nom était Sveaborg, le fort de Svea. Pourquoi ? Car elle appartenait à la Suède auparavant. Aujourd’hui, elle porte le nom finlandais de Suomenlinna pour des raisons logiques mais son nom suédois apparaît toujours sur les panneaux.

 

C’est où Suomenlinna ?

C’est au sud d’Helsinki à quelques kilomètres du centre. Pour s’y rendre il faudra prendre le ferry sur la Place du marché (Kauppatori). La traversée pour se rendre à Suomenlinna prend un quinzaine de minutes et coûte 5€ aller retour par personne. Un bateau accoste toutes les 30 minutes pour atteindre la caserne rose Rantakasarmi.

Suomenlinna ferry

L’été, tu pourras prendre également des navettes qui te déposeront à différents points de l’île (7€ le trajet) et ce, jusqu’à 2h du matin.

Suomenlinna

La forteresse s’étend sur huit îles. Cinq sont reliées par des chemins ou des ponts :

  • Kustaanmiekka
  • Susisaari
  • Iso Mustasaari
  • Pikku Mustasaari
  • Länsi Mustasaari

Les trois autres sont joignables par bateau : Särkkä, Lonna et Pormestarinluodot

Classée au patrimoine mondiale de l’Unesco depuis 1991, cette forteresse est l’un des lieux les plus visités de la Finlande. Sa construction avait pour but de protéger Helsinki lors de différentes guerres ou abriter les flottes tantôt suédoises, russes ou finlandaises.

Suomenlinna

Aujourd’hui, même s’il s’agit d’un lieu touristique, sache que presque un millier de Finns vit sur cette île. C’est une chose à ne pas oublier lorsqu’on la visite. Il faut savoir profiter du lieu tout en respectant ses habitants.

Les cafés, la plage et certains endroits de Suomenlinna sont fermés en hiver car entre novembre et avril, il n’y a pas d’entretien. Par exemple, tu ne peux pas accéder aux canons de la forteresse car l’endroit est bien trop glissant pour le visiter en toute sécurité.

Et l’été ?

L’été, Suomenlinna se transforme en terrain de jeu familial. Les grandes étendues blanches laissent place à de l’herbe accueillante pour des pique-niques. Il y a également des tunnels qui peuvent être visités avec une lampe torche pour les plus aventuriers. C’est d’ailleurs l’un des mes meilleurs souvenirs en Finlande. Nous nous amusions à nous faire peur à l’intérieur et nous en ressortions les chaussures pleines de boue.

 

Que visite-t-on à Suomenlinna ?

La balade démarre par la porte de Rantakasarmi. Ce bâtiment, datant de l’époque russe, accueille de petites expositions et l’accueil du site. D’ailleurs, des guides et des applications sont disponibles dans plusieurs langues pour visiter correctement la forteresse.

Suomenlinna - Rantakasarmi

Tout l’endroit est balisé et nommé « l’itinéraire bleu » afin de ne rien rater. Un second itinéraire pour les personnes à mobilité réduite ou avec des poussettes est disponible au centre des visiteurs. Les Finns pensent à tout !

 

Suomenlinnan kirkko – Eglise de Suomenlinna

L’unique église de la forteresse, construite par les Russes au XVIIIe, comptait initialement cinq bulbes. Comme tu pourras le constater, il n’en reste qu’un. Cela n’empêche pas qu’elle reste imposante dans ce paysage. Néanmoins, cette église a une particularité : c’est l’une des rares au monde a être aussi un phrase en activité. Tu pourras le voir depuis Kauppatori.

Suomenlinna - Eglise

L’intérieur est extrêmement sobre, presque nu.

 

Vesikko

Le Vesikko est un sous-marin accosté sur l’île de Susisaari. Il est possible de le visiter pour 7€ par adulte et 4€ pour les moins de 17 ans. Cela te permettra de connaître les conditions dans lesquelles vivaient les militaires durant la Seconde Guerre mondiale.

Suomenlinna - Vesikko

Je te laisse avec ces quelques photos de Suomenlinna qui te permettront de te rafraîchir un peu en cette chaude période !

Suomenlinna - plage

Suomenlinna

Suomenlinna

Suomenlinna

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *