vraie vie de maman
Little Mamma

La vraie vie de maman

Cela fait maintenant trois mois que Halley a fait de nous une famille. Même si je le savais déjà, la vraie vie de maman est très loin de ressembler à ce qu’on voit sur les réseaux avec ces bébé looké à la dernière mode, des paillettes et des papillons à chaque story … Et si je t’emmenais avec moi dans mon quotidien durant mon congé maternité juste histoire de voir le vrai côté de celui-ci ? Prêt/e ?

 

Spoiler alert : Ces derniers mois n’ont pas été de tout repos ! Et c’est pas fini … 

 

Parents aux supers pouvoirs

Maman super polyvalente

Donner un biberon et téléphoner aux administration : easy. Changer une couche en 30 secondes ? Plus de secret pour moi. Je peux aussi tirer mon lait, jouer avec ma fille et écrire un texto, tout ça en suivant la télé. T’es jalouse avoue !

Non en réalité, la vraie vie de maman c’est que tu n’as pas toujours de temps pour faire les choses. C’est même un concept que tu oublies tellement tu n’en as pas. Du coup, tu fais tout simultanément. ça m’arrive très régulièrement de tirer mon lait, jouer avec Halley et appeler ma mère pour optimiser mon temps libre. Souvent les discussions sont décousues parce que je n’arrive pas à tout suivre.

 

Ouïe ultra développée

Ce n’est pas vraiment un pouvoir mais une malédiction ! J’entendais (moins maintenant car elle dort dans sa propre chambre) le moindre petit bruit qu’elle pouvait faire : nez qui siffle, grognement pour une tétine perdue, soupire pendant le sommeil … Du coup, j’avais vraiment un sommeil à chier, si on pouvait appeler ça un sommeil ! J’étais réveillée toutes les heures et souvent pour rien. Par contre, ça m’arrivait de pouvoir me lever 5 ou 10 minutes avant elle pour préparer son biberon de la nuit et ainsi éviter qu’elle pleure et ne réveille son papa. J’avoue que ça me permettait aussi de réduire légèrement mon temps d’éveil.

Aujourd’hui c’est une autre histoire … Parfois papa se lève et maman ? Bah elle ronfle encore ! Ça reste épisodique mais ça arrive. Trop grosse dette de sommeil accumulée. Même si Pierre m’aide beaucoup la nuit, heureusement que je suis là car il a un sommeil bien plus lourd que moi et ne se rend même pas compte que je me suis levée durant la nuit.

 

Allez hop au lit

Au début, Halley s’endormait vers 22h et se réveillait jusqu’à trois fois par nuit. Honnêtement ça n’était plus possible pour tous : elle peinait à s’endormir car énervée de ne pas dormir (le cercle vicieux pourri…) et nous, on était super tendus pour pas grand chose. Tensions entre nous, tensions chaque fois qu’elle pleurait. On ne prenait plus de plaisir à s’occuper d’elle le soir.

Après une très bonne recommandation, je me suis tournée vers un compte instagram qui m’a été d’une grande aide. Audrey de l’agence Happy Mum Baby nous partage en tant que clinicienne périnatal ses conseils pour mieux appréhender son rôle de parents.

Concernant le sommeil, elle conseille de créer un rituel avec l’enfant pour qu’il se conditionne à s’endormir rapidement. Nous voilà partis à établir de nouvelles habitudes avec Halley avant d’aller la coucher : bain, massage avec de la crème, mise en pyjama, biberon et câlins en musique ou chansons dans sa chambre. Résultats : en quelques semaines, la mise au lit qui durait des heures auparavant ne prend que 5 à 10 minutes maintenant. On se prend pour des magiciens du sommeil désormais !

 

Espace beauté

La garde-robe

Comme évoqué dans l’article précédent, ma garde-robe se limite à des vêtements amples pour que je sois à l’aise avec mon corps. Il me reste quelques kilos de grossesse et ils ne sont pas ma priorité. De toute façon, je ne pourrais reprendre une réelle activité physique qu’après ma rééducation périnéale. Je mets des jeans oui, mais pas encore ceux d’avant grossesse ou alors je n’en ferme pas le bouton…

Par contre j’ai rajouté du fun dans mes vêtements : les taches de lait ! Entre les seins qui fuitent parfois, les régurgitations impromptues et les fois où Mademoiselle recrache son biberon sur moi … Y’en a toujours une quelque part ! Ça fait office de décoration et de parfum douteux ! Et s’il n’y avait que les tâches de lait … Même si c’est une fille, j’ai pu être baptisée d’un jet de pipi et de caca (bon appétit bien-sûr…). Quand ça arrive c’est tentative d’évitement, fou rire parce que tu n’y arrives évidemment pas et douche obligatoire !

 

Prendre soin de soi

Ça c’est vraiment pas simple. Entre les biberons, le tirage de lait, les vaisselles et les tentatives de sieste, prendre soin de moi la semaine relevait du défi. Le weekend je profitais de la présence de Pierre pour faire mon peeling hebdomadaire mais rien de plus. Et j’avais gardé mes rendez-vous chez ma manucure tous les mois pour avoir ma bulle pendant une petite heure.

Juste avant de reprendre le boulot, j’ai décidé de m’octroyer une matinée rien qu’à moi. Au programme : pédicure, massage. La totale pour se sentir bien dans sa peau et dans sa tête avant de retrouver le rythme effréné du travail.

 

La fin du congé maternité

Après dix semaines passées auprès d’Halley, il est temps de reprendre le chemin du travail et de découvrir la vie en communauté pour elle. Nous avons choisi de la faire garder par une assistante maternelle pour sa première année.

 

Le choix de la nounou

Le critère principal était la localisation : près de chez nous pour des raisons pratiques. Ne sachant pas où je trouverai du travail, la proximité du mode de garde de notre domicile était la meilleure solution.

Ensuite nous nous sommes tournés vers une assistante maternelle qui ne prenait que deux enfants maximum. C’est bête à dire mais ainsi elle pourra bien s’occuper de notre fille. Tu trouveras ça surement idiot mais j’ai besoin d’être rassurée sur le fait qu’on prendra soin d’elle du mieux possible.

 

Mes sentiments de maman

Ce sont des sentiments contradictoires qui m’habitent actuellement. Je suis heureuse de reprendre une activité professionnelle dans l’entreprise dans laquelle j’étais avant mon congé maternité, de retrouver mes collègues et un environnement que je connais.

Cependant, j’appréhende de devoir me séparer de ma fille et de devoir la récupérer chaque soir chez la nourrice. Je suis une véritable maman louve : je ne supporte pas qu’on touche Halley si je ne suis pas d’accord. J’ai horreur qu’on veuille se la passer de bras en bras. Et là je ne maîtrise pas la situation vis à vis de l’assistante maternelle. Je vais très certainement passer pour une folle à dire cela mais tu es pareille, sache que tu n’es pas seule dans ce cas.

 

L’adaptation

La nounou que nous avons choisi nous a proposé de faire trois jours d’adaptation pour ne pas brusquer Halley (et moi aussi). C’est difficile de se dire qu’après 2 mois et demi passés ensemble non stop, je vais devoir m’en séparer la demie journée pour commencer …

Quel déchirement de la déposer ce tout premier jour d’adaptation. Je pleurais avant même de l’avoir déposée… Pourtant une fois partie de chez la nounou, je n’ai pas lâché une seule larme, je savais qu’elle était entre de bonnes mains et qu’elle y serait bien.

J’avais peur de m’ennuyer cette matinée, peur de ne pas savoir quoi faire. Finalement, j’ai fait toutes les taches ménagères que je n’avais pas eu le temps de faire les jours précédents. J’ai regardé Netflix et me suis affalée dans mon canapé. BORDEL QUE ÇA FAIT DU BIEN ! J’ai pu pensé à autre chose quelques heures et ça m’a fait un bien fou.

12h30 arrive et on était heureuses de se retrouver après une matinée de séparation. La nourrice m’a dit qu’Halley était très éveillée et avait été super sage. J’étais encore un peu plus rassurée !

Maintenant je la laisse sans aucune appréhension. Je me dis que côtoyer un enfant plus âgé ne pourra que la stimuler. Et puis, ça me permet d’être psychologiquement plus disponible et j’ai l’impression de beaucoup mieux m’en occuper quand elle rentre.

 

Et aujourd’hui ?

J’ai repris le travail il y a quelques jours et je me sens psychologiquement bien car j’avais besoin de retrouver un lien social avec des adultes. Avoir une réelle conversation qui ne se limite pas à des balbutiements, quel bonheur !

Halley semble véritablement se plaire chez sa nounou : je reçois parfois des textos me disant qu’elle sourit sans cesse, que les activités se passent bien … Bref, on a fait le bon choix ! Elle est si heureuse qu’elle m’accueille chaque soir avec ce sourire immense, jamais grognon : la preuve qu’elle passe de belles journées.

Halley commence à être de plus en plus régulière grâce au rituel que nous avons mis en place. Elle ne se réveille plus qu’une seule fois par nuit. Bon évidemment depuis la fin de l’écriture de cet article, elle se réveille toutes les 2h, tousse et a le nez pris. On remercie les dents pour le bordel mis dans nos nuits !

Cette nouvelle vie est souvent difficile, me pousse parfois à bout par manque de sommeil mais qu’est-ce que je suis heureuse ! Pour rien au monde, je ne changerai quoi que ce soit parce que je suis au sommet du bonheur avec ce petit être. Tout n’est pas toujours glamour et instagramable mais c’est ça, la vraie vie de maman.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *